"Le portage en écharpe répond a un besoin fondamental de bébé quand il naît.

Celui d'être porté, d'être contre sa mère car

il a aucune autre habitude que celle d'être dans son ventre."

Les bienfaits du portage

L'idée du portage en écharpe est de redonner au nouveau-né les mêmes sensations qu'il connaissait dans le ventre de sa maman. Son bercement, sa chaleur, son rythme cardiaque...

Le réflexe de Moro ou d'embrassement :

Le réfllexe de Moro est réflexe archaïque provenant du portage chez nos ancêtres les primates. C'est aussi un automatisme que l'on observe chez les nourrissons de de la naissance à 5 mois. Ce réflexe se déclenchait lorsque les bébés primates avaient une sensation de chute arrière en dormant pour ne pas tomber du dos ou du ventre de leur mère. Parfois, il arrive à nos bébés actuels de tendre subitement les bras, écarter les doigts, puis ramener les bras vers la poitrine, c'est le réflexe de Moro. (Nos bébés ont 7 réflexes archaïques)

Le reflexe de Moro

Porter son bébé en écharpe respecte la position physiologique de bébé

* La physiologie est l'étude du mode de fonctionnement des nombreux êtres vivants existants. Plus précisément, il s'agit de comprendre comment leur corps marche, le rôle de chaque organe et ses mécanismes de fonctionnement, des différentes substances contenues dans l'organisme... mais aussi la place, la fonction qu'occupe chaque être vivant dans son environnement et, à plus grande échelle, sur la planète : position dans la chaîne alimentaire, influence sur l'environnement, interactions avec les autres êtres vivants... 

La posture arrondie de la colonne vertébrale à la naissance est la posture physiologique des bébés.

L'écharpe de portage respecte la position du foetus sans déplier la colonne de bébé trop vite. Elle permet aussi une bonne position du bassin et des hanches. Elle assure une continuité de la grossesse car la mère sent son bébé bouger en écharpe comme dans son ventre.

Le bébé se sent contenu, en sécurité et protégé.

L'écharpe repond aux besoins de contact physique de bébé en laissant les bras libres au porteur. Elle préserve une bonne position du bassin, position en "M" ou de la "grenouille". Il a été remarqué que les dysplasies et luxations de la hanche sont rares en Afrique, où l'on porte beaucoup les bébés. (Bien-sûr, porter dans ses bras et sans écharpe répond aussi aux besoins de bébé.)

position en M physiologique

Les bienfaits du toucher

Le portage répond au besoin primaire du nouveau-né en chaleur, odeur, contact et découverte du monde à hauteur d'homme (et de bisous).

Quand une bébé est porté, tout son corps qui est en contact avec le corps de l'adulte. Il est bercé et massé en permanence. Le contact de peau à peau réduit la production d'hormone du stress de 74 %.

Un bébé a besoin de contact physique, d'être contenu, et rassuré.

"Porter son bébé contre soi fait que son petit corps fabrique des endorphines. Lorsqu'il est fatigué ou malade, être contre son parent l'appaise." Isabelle Gambert-Drago

Porter bébé favorise l'éveil et le développement psychique et moteur

Le portage favorise l'imitation des gestes du porteur et son observation par le bébé. Jusqu'à 2 mois bébé voit en noir et blanc, flou et contrasté. Il sera plus facile pour lui et pour le porteur de communiquer et d'interagir en étant tout prés plutôt qu'en étant installé dans la poussette, à 1,50 m de distance environ. (surtout si la poussette fait face à la rue et pas au parent.

Avant un an, bébé ne peut pas filtrer l’ensemble des stimulations présentes devant lui. Préférez utiliser une poussette où votre bébé est tourné face à vous plutôt que face à la rue. De même, bien que le portage face au monde parte d'une bonne intention, il vaut mieux l'éviter pour 2 raisons. La première est la même que pour la poussette, permettre à bébé de se reposer contre son parent dos aux stimulations extérieures et la seconde est que sa colonne vertébrale contre le ventre ne peut pas restée arrondie, ses jambes seront pendantes et sa tête ne sera pas maintenue s'il s'endort.

Selon Sophie Marinopoulos, psychanaliste : "porter bébé nourrit sa sécurité intérieure [...] construit aussi son bagage affectif, c'est à dire sa capacité à donner et à recevoir". Un bébé porté ne devient pas capricieux car rempli de sécurité, il va se tourner vers l'extérieur et il deviendra plus prêt à la séparation bien que cela paraîsse contradictoire.

dans les yeux d'un nouveau né

Porter son bébé permet de réguler la température des bébés prématurés

La méthode Kangourou.

En 1979, à Bogota (Colombie), on constate que beaucoup de bébés naissaient prématurés. Par manque d'incubateurs, l'hopital met au point une méthode de soins nommée "kangourou". Elle consiste à mettre le nourrisson peau contre peau avec son parent.

Les études ont démontré que cette méthode réduit la mortalité, les maladies graves, les infections et la durée des hospitalisations. On a pu aussi constater une meilleure stabilité respiratoire et une meilleure régulation de la température. L'organisation du sommeil et sa durée sont aussi améliorés. Ainsi, la méthode kangourou obtenant de meilleur résultats que les couveuses chez le bébés prématurés sera transmise dans le monde entier.

 

Porter son bébé en écharpe diminue les pleurs

Selon Jean Liedhoff dans The continuum, l'enfant encore incapable de se déplacer accumule de l'énergie sans pouvoir s'en décharger autrement que par des pleurs.

En étant porté par une personne qui bouge, les tensions musculaires du porteur et du bébé sont évacuées par les bercements de ses mouvements, les battements de son coeur, le contact de sa peau.

Alors, l'enfant porté pleure moins car il se sent en sécurité.

La proximité entre le porteur et le bébé permet au porteur d'analyser avec beaucoup plus de réactivité ses besoins et d'y répondre plus rapidement. Ainsi l'adulte est attentif aux changements de comportements de bébé machinalement.

L'étude canadienne de Urs Hunzizker et Ronald Barr en 1986 a comparé les pleurs bébés de 6 semaines sur 2 groupes. 4,4 h de portage à bras pour l'un et 2,7 h pour l'autre. A la suite de de cette expérience, ils ont constaté 43 % de pleurs en moins sur 24 h et 51 % de pleurs en moins en soirée (entre 16 h et minuit).

Porter son bébé en écharpe diminue les coliques

Le contact physique de ses parents détent bébé et décharge ses tensions. La rétroversion du bassin facilite l'expulsion des gazs. La position ventre contre ventre ont un effet de massage non négligeable qui participe à soulager bébé grâce à la respiration du porteur. (Une technique de massage du ventre permet aussi d'aider bébé, n'hésitez pas à demander une démonstration à votre sage-femme/médecin/maternité)

écharpe de portage évidence, Juliette Merris

Porter son bébé favorise l'endormissement et le sommeil

On ne peut s'endormir et rester endormi que si l'on est en sécurité.

En effet, le portage favorise le sentiment de sécurité car le bébé est en contact avec la chaleur de son papa ou sa maman, son odeur, les bruits familiers, son bercement et sa respiration.



Les bienfaits du portage

côté parent ou porteur

Porter son bébé en écharpe permet de se déplacer dans les lieux inaccessibles ou difficiles en poussettes. Le portage est pratique dans les escaliers, le métro, le bus, sur le sable, les gallets, dans les sentiers en forêt, dans les musées...

Le porteur ou parent non haltérophile pourra ainsi se reposer les bras.

Porter son bébé favorise l'attachement et un sentiment de bonheur lorsque le bébé blotti contre soi est en état de bien-être absolu.

Le portage renforce le sentiment de compétence et de confiance en soi des parents, qui savent qu'ils ont un moyen sûr de satisfaire les besoins de leur bébé.

Le portage en écharpe n'est pas un materiel coûteux et encombrant.

Bien-sûr, il ne s'agit pas d'opposer la poussette, le portage en écharpe et le portage à bras. Nous avons la chance de posséder plusieurs moyens de transporter nos bébés selon nos besoins, profitons-en !

Pour finir : Quand a été inventé le 1er porte bébé ?

D'après Thynoty Taylor (archéologue britanique), c'est à l'époque de l'homo érectus et de l'homo ergaster que les femmes auraient inventé le porte-bébé il y a 1 800 000 ans. C'était un morceau de peau animale noué en bandouillère.