Le vrac,  Porter son bébé

10 idées reçues sur le portage

1 – Votre bébé ne deviendra pas autonome, il aura l’habitude  des bras, le porter le rendra capricieux.

Comme dit Sophie Maestri, (masseuse bébé)  : « Vous êtes l’expert de votre bébé. »

C’est vous qui choisissez les valeurs que vous souhaitez transmettre.

Les écharpes de portage et les porte-bébés sont des outils pour les parents et comme tous les objets inanimés, ils n’ont pas de pouvoir de rendre capricieux. Il y a des bébés qui ont besoin de plus contact, des prématurés qui ont besoins de peau à peau, des bébés qui manifestent beaucoup de tonicité et qui manifestent vouloir sortir de l’écharpe de portage.

Les livres donnent des conseils génériques et votre bébé n’est pas… une somme de facteurs et de statistiques génériques.

Chacun utilise l’écharpe de portage comme il veut. Ce qui est sûr, c’est que le portage apporte beaucoup plus de bienfaits que de méfaits.

2 – Les nœuds c’est compliqué !

Il y a des choses plus compliquées que les nouages des écharpes. A priori, si vous avez passé l’étape de l’accouchement, la préparation d’un biberon à 3 h du matin, ou le montage des meubles de la chambre du bébé. Cela devrait bien se passer. Vous savez observer, prendre les renseignements où il faut, les mettre applications et améliorer. Oui, il y a un temps de rodage. Souvenez-vous de la première fois que vous avez donné le bain, de la première fois que vous avez changé une couche, vous n’aviez pas la même dextérité qu’aujourd’hui, n’est-ce pas ? Et cela ne rendait pas ces moments moins bien.

 

 

3 – C’est cher pour du tissu

Dans le portage, il y a tous les prix et toutes les qualités. Par contre, il y a une constante : les porte-bébés et les écharpes de portage en tissu sont moins coûteux que les poussettes ou porte-bébés préformés. Ils sont plus légers et moins encombrants aussi.

4- « Le quoi ? Ah oui, comme les femmes africaines et les babas cool écologistes qui parlent de retour à la nature primitive, d’allaitement et de couches lavables toute la journée. Non merci je préfère la poussette. »

Que de clichés, que de clichés ! La poussette a été inventé en 1733 en Angleterre. Avant cela, toute l’humanité portait ses bébés.

Les parents veulent être libres d’aller partout. Il faut voir le portage comme un avantage à sa mobilité et se simplifier la vie. Quand on a un pack d’eau à porter en plus de bébé, la poussette est clairement un atout. Quand il y a des escaliers, c’est le portage l’atout.

5 – « J’ai peur que mon bébé tombe s’il est mal installé »

S’il est mal installé, un bébé peut tomber de son berceau, de la poussette, du cosy, de l’écharpe, du lit, de partout… C’est pour cela qu’il est important de choisir un matériel de puériculture aux normes et même avec cela, la meilleure sécurité du monde reste le parent vigilent. Veillez à dégager la tête et les voix respiratoires du tissu ou d’autres éléments pouvant altérer la respiration et la ventilation du bébé. Vérifier sa température et la position de sa tête, colonne vertébrale, bassin et membres. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire les conseils de sécurité pour un bon portage ici.

6 – Si on allaite pas. On a pas besoin l’écharpe de portage.

Le portage sert à porter. Vous faites ensuite ce que vous voulez.

7 – Un bébé toujours collé à sa mère aura des difficultés pour aller vers les autres.

Nous allons expliquer cela en reprenant les propos d’Isabelle Filliozat :

Pour aller vers les autres, il faut être en sécurité. La source de la sécurité de bébé est sa figure d’attachement. C’est à dire la personne qui s’occupe le plus de lui, potentiellement son père ou sa mère. Lorsque la figure d’attachement et son bébé font plein de mimiques, sourient, échangent, communiquent cela apprend aux bébés à développer des compétences émotionnelles, sociales et intellectuelles. Plus on nourrit l’attachement, plus le cerveau de l’enfant se développe.

Les bébés, les enfants se nourrissent de l’attachement pour mieux se séparer. C’est lorsque le bébé ou l’enfant a rempli son réservoir émotionnel auprès de son parent et qu’il se sent en sécurité qu’il peut aller plus aisément à la rencontre de l’autre. La proximité du portage ne coupe pas le bébé des autres mais participe à réaliser les conditions qui lui permettent de se sentir en sécurité, quitter sa mère le réservoir plein et découvrir l’autre.

8 – Le portage fait mal au dos.

Si l’homme n’avait pas eu besoin de soulager ses bras et par extension son dos pour porter ses bébés, il n’aurait pas inventé de moyens de portage. Les outils de portages pour lesquels le bébé est solidaire du corps du porteur ne font pas mal au dos. Le porteur peut avoir avec certains porte-bébés préformés qui n’ayant pas d’effet planquant au porteur déplacent son centre gravité vers l’extérieur, pour compenser, il va mettre son bassin en avant et ses épaules en arrière ce qui fait mal au dos. Certaines sangles mal conçues peuvent aussi « scier » les épaules.

9 – La naissance, c’est fait pour séparer le corps de la mère et du bébé.

L’idée du portage est en effet de redonner au nouveau-né les mêmes sensations qu’il avait dans de ventre de sa mère pour être accueilli dans le monde tout en douceur. Le portage répond au besoins fondamentaux du nouveaux-né car le nouveau-né nait immature.

10- Mon bébé est prématuré

C’est la grâce au peau à peau développé pour les prématurés par l’hôpital de Bogota que le portage a retrouvé un nouvel engouement. Scientifiquement, un hôpital a constaté des améliorations sur la santé des prématurés :

  • meilleure de stabilité respiratoire,
  • meilleure stabilité de la température corporelle,
  • réduction de la mortalité, des maladies graves, des infections, du temps d’hospitalisation.

Aujourd’hui, on conseille les bandeaux de portage aux parents de prématurés.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *